Nos capacités citoyennes

Ces capacités ne sont-elles pas mises à rude épreuve dans nos sociétés qui nous cantonnent à nous exprimer que pour choisir parmi des candidats que des institutions nous proposent ?

Entre deux élections nous critiquons les attitudes des élus sans nous inquiéter de nos propres possibilités d’y remédier au travers de nos actions individuelles ou collectives.

Avant me de souscrire aux discours séducteurs et réducteurs des candidats indignons nous d’abord de nos rapports actuels élus électeurs.

Nos capacités citoyennes dépendent de nos exigences de meilleurs rapports à l’autre assurées par un meilleur fonctionnement de nos institutions.